Bixente Lizarazu : « Le milieu de terrain est le plus gros souci de la France ».

Contenu commercial | Nouveaux clients seulement | 18+

Bixente Lizarazu est particulièrement occupé pendant la Coupe du monde au Qatar. Il y commente environ 25 matchs pour la principale chaîne de télévision française TF1.

En plus, il a une chronique quotidienne dans le journal sportif L’Equipe, où il analyse surtout les performances des Tricolores, et il animera une émission de radio sur France Info.

Bixente Lizarazu livre ses pensées sur les Bleus pour la Coupe du Monde 2022 | IMAGO

Avant de partir pour le Qatar, ‘Liza’ a parlé à Wettbasis de cette Coupe du monde, de la façon dont il voit surtout la France et l’Allemagne et des problèmes que pourraient rencontrer les Français pour défendre leur titre.

📝 Nos conseils pour parier sur la Coupe du Monde 2022

Bixente Lizarazu : L’offensive de la France « ce que le football a de mieux à offrir ».

Wettbasis : Monsieur Lizarazu, cette Coupe du monde se déroule exceptionnellement en hiver. Qu’attendez-vous concrètement de ce tournoi ?

« Cette année, en raison du calendrier serré, les équipes n’ont pas du tout la possibilité de se préparer correctement. Cela signifie que, dans le domaine tactique, de nombreux entraîneurs nationaux vont logiquement miser sur ce qui a déjà fait ses preuves.

Pour les entraîneurs, il s’agit simplement d’une sorte de tâche herculéenne. De ce fait, la situation est un peu plus ouverte chez les favoris que lors d’une Coupe du monde en été ».

Qui sont vos favoris à vos yeux ?

« Je vois loin devant le Brésil et la France. Ensuite, je vois une série d’équipes qui peuvent aussi viser le titre : Argentine, Espagne, Portugal, Belgique, Angleterre et Allemagne.

Êtes-vous satisfait de la sélection de 25 joueurs de Didier Deschamps ?

« Dans l’ensemble, nous avons un effectif équilibré et Deschamps mise encore beaucoup sur les champions du monde de 2018, plus Karim Benzema [voir remarque ci-dessus, ndlr] en attaque et le nouveau milieu de terrain composé d’Aurélien Tchouaméni, Adrien Rabiot et Youssouf Fofana, après que Paul Pogba et N’Golo Kanté ont dû déclarer forfait pour la Coupe du monde en raison de blessures ».

Il est frappant de constater qu’à l’exception de Theo Hernandez, il n’y a pas de latéral formé dans cet effectif. Pensez-vous que Didier Deschamps commette une erreur ?

Je connais très bien Didier depuis de nombreuses années, j’ai joué avec lui pendant des années dans l’équipe de France et sur ce sujet, je suis absolument convaincu qu’il a fait exprès de choisir ces défenseurs.

Par exemple, Benjamin Pavard joue depuis de nombreuses années comme arrière droit, alors qu’il préférerait être utilisé dans l’axe. Il en va de même pour Lucas Hernandez.

Les décisions de DD ressemblent à du pragmatisme, mais c’est bien ainsi que la France est devenue championne du monde en Russie en 2018. D’après ce que l’on voit, il va probablement jouer avec la même tactique qu’il y a quatre ans et demi ».

Deschamps va donc s’éloigner de la chaîne à trois pour revenir à la chaîne à quatre.

« A mes yeux, la quatuor est le meilleur système. L’équipe de France a besoin de plus de confiance et de meilleurs automatismes après les mauvais résultats de la Ligue des Nations.

Il sera plus facile de montrer à nouveau le visage de la Coupe du monde 2018 avec un quatuor, car avec cette tactique, les Français sont plus stables, plus équilibrés et les automatismes fonctionnent tout simplement mieux. C’est ainsi que la France a été championne du monde en 1998 et en 2018 ».

William Saliba réalise une bonne saison avec Arsenal. Qu’attendez-vous de lui au Qatar ?

« Il s’est développé de manière remarquable ces derniers mois et il mérite d’être titulaire en défense centrale chez les Gunners. Maintenant, il ne commencera pas la Coupe du monde en tant que titulaire, mais on ne sait jamais ce qui se passera ensuite.

Jusqu’à présent, il a su saisir sa chance avec les Tricolores lors de ses temps de jeu. Il peut être jeté dans le grand bain à tout moment, il fera son travail avec confiance et beaucoup d’élan.

D’un autre côté, il aura certainement beaucoup de concurrence avec Ibrahima Konaté de Liverpool et Dayot Upamecano du Bayern ».

Le très jeune milieu de terrain est-il la grande faiblesse de la France ?

« Oui, on peut effectivement l’affirmer, car Tchouaméni, Fofana et Rabiot sont moins robustes et expérimentés que Pogba, Kanté et Matuidi. Néanmoins, tous ces joueurs évoluent dans de grandes équipes européennes.

Cette Coupe du monde est une fantastique occasion de grandir. La grande question est la suivante : ce milieu de terrain sera-t-il capable de répondre aux attentes ? Il n’y a aucune garantie à ce sujet ».

En revanche, l’offensive se présente particulièrement bien.

« L’attaque française est absolument au top. Outre les titulaires Benzema [voir remarque ci-dessus, ndlr], Mbappé et Griezmann, Deschamps dispose d’armes de classe mondiale comme Coman, Giroud et Dembélé.
Le coach apprécie beaucoup Coman, qui a pu acquérir beaucoup d’expérience au Bayern et a dû mûrir. Il n’a pas participé à la Coupe du monde en Russie en raison d’une blessure, il a donc particulièrement faim maintenant ».

A quoi ressemblerait votre onze de rêve chez les Français ?

« J’ai déjà évoqué la défense, au milieu de terrain sans Paul Pogba et N’Golo Kanté, Aurélien Tchouaméni et Adrien Rabiot seront placés devant la défense.

En attaque, Kingsley Coman sur le côté droit, Kylian Mbappé sur l’aile gauche, plus Antoine Griezmann en électron libre et Karim Benzema [voir remarque ci-dessus, ndlr] en pointe avant seraient probablement ce que le monde du football a de mieux à offrir en ce moment ».

Deschamps n’aurait-il pas convoqué un ou deux joueurs qu’ils auraient aimé voir dans sa liste ?

« Si cette Coupe du monde avait eu lieu en janvier, Boubacar Kamara d’Aston Villa aurait très probablement obtenu une place dans le groupe, mais il revient tout juste d’une longue blessure.

C’est un joueur très intelligent, il se déplace bien entre les lignes et il aurait pu assurer l’équilibre ».

Êtes-vous optimiste quant à la capacité de la France à défendre son titre de championne du monde ?

« Tout dépendra de notre milieu de terrain. Ce sera la clé. Je ne me fais pas trop de soucis pour notre défense et, offensivement, nous avons des joueurs époustouflants.

La question est de savoir si Deschamps jouera avec deux ou trois joueurs au milieu de terrain et s’ils seront capables de répondre aux attentes lors d’une phase finale de Coupe du monde. En fait, il faut beaucoup d’expérience pour cela, ce que les Français n’ont pas forcément en ce moment.

Beaucoup d’autres nations ont aussi leurs problèmes, mais le milieu de terrain est le plus gros souci de la France ».



18+ Jeux Responsable ! Jeu responsable