Coupe du Monde 2022 : la Belgique muscle son dispositif de lutte contre les paris illégaux

Contenu commercial | Nouveaux clients seulement | 18+

parier coupe du monde

La Belgique va mener une lutte intense contre le jeu illégal avant et pendant la Coupe du Monde 2022 qui aura lieu au Qatar en novembre et décembre.

À la pointe du combat, la cellule « Sports Fraud Team » créée en 2020 par l’Office central de répression contre la corruption (OCRC). Sous la direction de premier commissaire Guy Reinenbergh, elle traquera les pronos suspects placés sur la compétition.

Les instances internationales aideront la cellule dans son travail, comme le mentionne Reinenbergh : « Nous serons invités à faire du monitoring dans le cadre de la Coupe du monde, en relation étroite avec la FIFA, Interpol et Europol ».

📝 Tous nos conseils pour parier sur la Coupe du Monde 2022 en toute légalité

Euro 2021 : des arrestations dans près de 30 pays à la fois

Voici quelques chiffres pour comprendre l’ampleur du phénomène que représente les paris illégaux sur les grandes compétitions sportives : lors de l’Euro 2021, 1 400 personnes ont été arrêtées dans 28 pays différents, ce qui a permis de saisir environ 6,7 millions d’euros en espèces.

Parmi les prises de la police, il faut aussi compter de nombreux ordinateurs et téléphones qui totalisaient à eux près de 390 millions d’euros de mise !

Ce type de pratiques est arement le fait d’individus, comme le signale un communiqué d’Interpol : « Les paris clandestins rapportent des sommes importantes aux réseaux du crime organisé et sont souvent liés à des faits de blanchiment d’argent et de corruption ».

Derrière les prises record : la mission SoGa

Le succès des coups de filet dans le monde des paris illégaux est le fruit d’une mission spéciale : la SoGa (raccourci pour Soccer Gambling), dirigée par Interpol.

Créée en 2007, elle a permis de récupérer plus de 6,7 millions d’euros en paris clandestins en un peu moins de 15 ans. Sans compter l’arrestation de 19 000 suspects.

La SoGa a un mode opératoire bien rodé. Les autorités de chaque pays mènent un travail préparatoire pendant 2 ans : mise en place de couverture, rassemblement et recoupement d’information.

Ensuite, Interpol coordonne les interpellations avec les polices de différents pays durant les compétitions internationales de football.

Pour améliorer la lutte, Interpol a notamment confié la FIFA et l’UEFA à certaines de ces réunions, et ce malgré des intérêts divergents car les instances européennes centrent leurs recherches sur le trucage des matchs alors qu’Interpol se concentre sur les paris clandestins.

Des enquêtes salvatrices pour de nombreux pays

Les réseaux de paris illégaux découverts par Interpol ont permis de révéler l’existence de vastes réseaux criminels, avec de nombreuses ramifications.

Les enquêteurs ne se concentrent pas uniquement sur les joueurs et les bookmakers. Ils remontent aussi les flux financiers afin de trouver la destination de l’argent généré par les paris illégaux.

Ce faisant, les autorités des pays concernés ont pu mettre à jour des réseaux de blanchiment, prostitution et trafic d’êtres humains.

Les différentes investigations d’Interpol ont même permis d’arrêter le chef présumé d’un réseau de bookmaker à Hong-Kong, qui était un homme de paille de la mafia chinoise.

Il faut s’attendre à un nouveau coup de filet dans l’univers du jeu clandestin lors de la Coupe du Monde au Qatar. Une mission qui est en préparation depuis 2 ans.



18+ Jeux Responsable ! Jeu responsable