Comment parier sur le basket ?

stephcurry-articlelarge

En tant qu’amoureux du ballon orange, vous vous demandez où et comment parier sur le basket : les bookmakers proposent tous de miser sur les principales compétitions, mais toutes ne valent pas la peine de placer un pari !

NBA : l’indispensable

Parier sur la NBA est une évidence : il s’agit de la compétition majeure du basket-ball actuel. De plus, en étudiant soigneusement le calendrier, il est possible d’y réaliser de bonnes affaires.

Saison régulière : prudence…

Effectuer des paris pendant la saison régulière NBA est très risqué : en effet, les joueurs disputent pas moins de 82 matchs en 6 mois et demi. De ce fait, il arrive fréquemment que les équipes doivent jouer 2 soirs d’affilée (les fameux « back to back« ).

La forme et le physique des joueurs s’en ressentent fortement, et les entraîneurs n’hésitent pas à faire tourner leur effectif, puisque perdre une rencontre n’a rien de dramatique : le classement en fin de saison sert simplement à déterminer l’ordre pour les playoffs, il est donc peu risqué de faire des impasses sur certains matchs.

Cela rend les paris difficiles, mais donne l’occasion de réaliser de très belles affaires : pensez Value Bet ! Si vous savez qu’une équipe favorite risque de reposer certains joueurs cadres, misez sur son équipe adverse et empochez une belle somme.

Playoffs : anticipez !

Là, les choses sérieuses commencent : les playoffs constituent le tournoi final de la saison de basket. 16 équipes sont qualifiées, chacune d’entre elles doit gagner contre son adversaire au meilleur des 7 matchs (la 1ère équipe qui arrive à 4 matchs gagnés remporte le duel).

Donc, même si l’on peut se qualifier en perdant un match, les joueurs sont beaucoup plus concentrés que pendant la saison régulière : gagner 4-0 plutôt de 4-3 permet de reposer les organismes avant le tour suivant, donc personne ne veut rien lâcher.

Les équipes favorites sont donc souvent à l’honneur dans ce type de confrontation : du coup, leur cote est très faible, et miser comporte peu de risques mais ne rapporte presque rien.

Une tactique consiste à miser directement sur le vainqueur dès le début des playoffs : ainsi, sa cote sera sensiblement plus élevée, même si l’équipe en question est largement favorite pour chacune de ses rencontres.

Parier sur la NBA : trucs et astuces

Il est important de connaître les spécificités de chaque équipe NBA, cela peut être très utile pour réaliser des gains importants. Par exemple, l’équipe des Nuggets joue à Denver, dans le Colorado : cette ville est située à plus de 1600 mètres d’altitude (d’où son surnom de Mile-High City). Les joueurs adverses, qui arrivent la veille ou le jour même de la rencontre, n’ont pas le temps d’habituer leur organisme à l’altitude et la la diminution du taux d’oxygène. Ainsi, les Denver Nuggets remportent souvent leurs matchs à domicile, même contre des adversaires supposés plus forts.

A propos de match à domicile, soyez prudents lorsque vous naviguez sur le site de Betclic : si vous êtes un habitué des sites de basket américains, notamment celui de la NBA, vous savez que les feuilles de match aux USA indiquent d’abord l’équipe qui joue à l’extérieur, puis celle qui accueille la rencontre. Or, c’est le contraire sur les sites français, dont Betclic.fr : l’équipe évoluant à domicile est citée en 1er. Faites donc bien attention avant de placer votre mise, quand on sait l’importance pour une équipe d’évoluer devant son public, cela vaut le coup de vérifier !

Autres compétitions : attention, danger !

Logo_ProA

Parier sur la Pro A : pas si simple…

Miser sur le championnat de France de basket paraît une bonne idée : il est plus facile d’y obtenir des informations ou tuyaux que pour des matchs à l’étranger.

Cependant, les rencontres de Pro A sont souvent très serrées, et les surprises nombreuses : par exemple, l’avantage présumé des équipes évoluant à domicile n’est que très rarement respecté.

De plus, le niveau très homogène des différentes formations rend le moindre pari très risqué : à moins d’être un vrai connaisseur, nous vous le déconseillons.

JO ou championnats du monde : fuyez !

Le piège par excellence…

En effet, les meilleurs joueurs des équipes nationales évoluent généralement en NBA. Or, les équipes renâclent souvent à l’idée de libérer leurs joueurs pour les compétitions internationales : elles craignent de perdre leurs meilleurs éléments sur blessure.

Ainsi, certaines nations sont parfois privées de leurs meilleurs éléments, ce qui fausse totalement leurs chances de victoire : imaginez la France sans Tony Parker, l’Allemagne sans Dirk Nowitzki ou l’Espagne sans les frères Gasol…

Cet article vous a-t-il été utile ?Oui   Non




Pas de commentaires

Commenter