Mes frissons au turf

Dernière mise à jour le

J’ai longtemps souri en observant les turfistes se passionner et s’enflammer lorsque leurs chevaux n’arrivaient pas en tête. Mais je me suis moi-même pris au jeu lorsqu’en visitant une foire exposition, le PMU proposait d’engager deux paris sur la course de l’après-midi.

J’ai vite compris que l’adrénaline est réellement au rendez-vous, lorsque je me suis surpris à encourager les chevaux devant le poste de télévision, comme si cela pouvait servir à quoi que ce soit.

Depuis je me suis essayé à plusieurs reprises à trouver le quinté ou même le tiercé et les sensations sont toujours les mêmes. La crispation avant le départ et l’exaltation tout au long de la course. Cette sensation si agréable est encore, à mon avis, décuplée lorsqu’il s’agit de courses d’obstacles.

Même si il ne s’agit pas d’un jeu de hasard, le pari sur ces étalons et pouliches est loin d’être une science exacte. La lecture des journaux spécialisés ne m’a pas aidé au début. C’est au fil du temps que j’ai commencé à me familiariser avec les éléments à prendre en compte.

J’ai essayé, il y a quelques mois, de parier sur les courses directement sur Internet et le côté pratique m’a immédiatement séduit (on n’a plus à se déplacer à la dernière minute), d’autant plus que j’essaie désormais de me tenir informé des dernières actualités pouvant influer sur l’issue.

18+ | Jeu responsable! | Termes et conditions applicables | Contenu commercial