US Open 2022 : qui a le plus de chances d’aller au bout ?

Contenu commercial | Nouveaux clients seulement | 18+

Dernier tournoi du Grand Chelem de la saison. A quelques heures du coup d’envoi de la quinzaine américaine, il est temps de faire un point sur les forces en présence, avec selon nous les trois favoris du tableau masculin et féminin.

26 août 2022: Carlos Alcaraz pendant la conférence de presse de pré-tournoi à l’US Open 2022. @IMAGO / Javier Rojas

TABLEAU MASCULIN :

  • 🎾 DANIIL MEDVEDEV (N°1)

Le Russe est non seulement la tête de série numéro 1 de ce tournoi, mais il est surtout le tenant du titre. L’an passé, il avait dominé un Novak Djokovic alors en course pour réaliser le Grand Chelem calendaire. Le Serbe n’était qu’à un match de réussir cet exploit, mais Medvedev, impassible à la pression, s’était imposé en trois sets (6/4, 6/4, 6/4) face à un adversaire tétanisé par le poids de l’histoire.

Cette fois, Medvedev n’entame pas l’édition 2022 avec la même appréhension. Désormais, c’est lui qui a la pression et encore plus après le forfait de son principal concurrent à la victoire finale, en l’occurrence Djokovic. Demi-finaliste à Cincinnati il y a quelques jours à peine, le Russe a repris confiance après une saison 2022 mitigée.

Depuis sa finale à l’Open d’Australie, Medvedev a en effet eu du mal à digérer son échec face à Nadal alors qu’il menait 2 manches à 0. Le numéro 1 mondial deviendrait, en cas de sacre le 11 septembre prochain, le premier joueur à confirmer son titre à New-York depuis Roger Federer (2007 et 2008).

  • 🎾 RAFAEL NADAL (N°2)

L’Espagnol a réalisé un come-back tonitruant cette année. Après avoir manqué la quasi-totalité de la saison dernière sur blessure, le Majorquin, qui était encore en béquilles fin 2021, a brillamment remporté l’Open d’Australie pour la deuxième fois de sa carrière, puis il a écrasé la concurrence à Roland-Garros pour s’adjuger son 14ème titre Porte d’Auteuil.

Nadal sera un des deux principaux favoris d’un tournoi qu’il a déjà remporté à 4 reprises (2010, 2013, 2017 et 2019). En revanche, il faudra prendre en compte l’état de son corps, lui qui est touché par le syndrome de Weiss-Müller (blessure incurable du pied) et qui n’a pas pu aller au bout à Wimbledon en raison d’une déchirure aux abdominaux.

Si l’on connaît sa capacité à résister à tous les obstacles, et avec une mentalité à toute épreuve qui l’oblige à monter son niveau à chaque majeur, l’aspect physique, qui est encore plus important à mesure que la saison avance, sera à ne pas négliger. 

  • 🎾 CARLOS ALCARAZ (N°3)

A 19 ans seulement, il se retrouve dans le top 5 et même mieux puisqu’il est tête de série 3 suite aux absences de Djokovic et de Zverev. Le jeune espagnol a un véritable coup à jouer. Performant sur dur, il a remporté le Masters 1000 de Miami en début de saison dans des conditions similaires, signe que le continent américain lui réussit bien.

S’il va au bout du tournoi, Alcaraz pourrait devenir le plus jeune joueur à remporter l’US Open depuis Juan Martin Del Potro en 2009 (l’Argentin avait alors 20 ans) et rentrerait encore un peu plus dans les records de précocité de l’histoire du tennis.

Cette saison, le meilleur résultat de « Carlitos » en Grand Chelem est un quart de finale perdu à Roland-Garros face à Alexander Zverev. Il essayera de battre sa meilleure performance dans un majeur dans ce tournoi.

Les principaux absents: Toujours non vacciné et interdit d’entrer sur le territoire nord-américain, Novak Djokovic ne prendra pas part à l’US Open cette année. Alexander Zverev, toujours convalescent après sa grave blessure à la cheville pendant Roland-Garros, ne sera pas non plus présent. Blessés, Gaël Monfils et Reilly Opelka sont également forfaits.

TABLEAU FEMININ :

  • 🎾 IGA SWIATEK (N°1)

La Polonaise est toujours bien placée selon les bookmakers pour gagner un nouveau Grand Chelem, qui serait son troisième après ses sacres à Roland-Garros en 2020 et 2022. Néanmoins, depuis Wimbledon, Swiatek est dans une phase plus difficile après un départ de saison tonitruant.

Invaincue de mi-février à fin juin, la numéro 1 mondiale, qui a dans cette période remporté les prestigieux tournois de Stuttgart, Rome et les Internationaux de France, marque le pas depuis plusieurs semaines. Alizé Cornet, qui a mis fin à sa série de 37 victoires consécutives à Wimbledon, n’a été que le début d’une mauvaise série pour elle.

Swiatek a en effet perdu 3 fois depuis, dont un quart de finale chez elle, à Varsovie, face à une autre tricolore, Caroline Garcia. Rien pour remettre en cause l’année exceptionnelle de la Polonaise (48 victoires et 7 défaites en 55 matchs), mais elle doit malgré tout démarrer un nouveau cycle, et l’US Open peut lui permettre de retrouver un peu de confiance.

  • 🎾 SIMONA HALEP (N°7)

La Roumaine sait que l’US Open est le tournoi du Grand Chelem dans lequel elle a le moins brillé. En effet, Simona Halep a atteint la finale de tous les Majeurs, sauf à Flushing Meadows. L’ancienne numéro 1 mondiale a été demi-finaliste en 2015 mais avait perdu contre la future lauréate, Flavia Pennetta.

Halep, qui a raté une bonne partie de la saison dernière, est de retour à un bon niveau. Elle a d’ailleurs remporté le Masters 1000 de Toronto il y a deux semaines en battant Beatriz Haddad Maia (6/3, 2/6, 6/3), ce qui va lui redonner le moral après des mois de galère.

De retour dans le top 10, Halep s’attaque désormais à un triomphe dans un tournoi du Grand Chelem. La native de Constanta n’a plus remporté cette catégorie de tournois depuis Wimbledon 2019 et un succès face à Serena Williams en finale. Trois ans après, il est désormais temps de rattraper le temps perdu.

  • 🎾 CAROLINE GARCIA (N°17) 

Et oui, on peut y croire non ? Un peu d’optimisme ne fait pas de mal. La Française est sur un nuage en ce moment. Victorieuse de 3 tournois depuis le mois de juin (Bad Hombourg, Varsovie, Cincinnati), la Lyonnaise est la joueuse ayant le plus de victoires sur le circuit depuis le début de l’été.

A Cincinnati donc, Caroline Garcia est devenue la première joueuse de l’ère Open issue des qualifications à remporter un Masters 1000 après avoir battu dans le grand tableau Petra Martic, Maria Sakkari, Elise Mertens, Jessica Pegula, Aryna Sabalenka et Petra Kvitova. Respect.

C’est donc avec le plein de confiance que Garcia se présente à New-York, peut-être même avec le costume d’outsider crédible au titre. Le peuple français attend le sacre d’une joueuse tricolore en Grand Chelem depuis Marion Bartoli à Wimbledon en 2013. Il est désormais l’heure de marquer les livres d’histoire de leur empreinte.

Les principales absentes: Alors qu’elles attendent un heureux évènement, Angélique Kerber et Elina Svitolina ne prendront bien sûr pas part à la dernière levée du Grand Chelem de la saison. Blessée, la finaliste de Roland-Garros 2019 Marketa Vondrousova est également forfait tout comme une autre finaliste Porte d’Auteuil, cette fois celle de 2021, à savoir Anastasia Pavlyuchenkova, qui ne rejouera pas cette année.

📝 Notre guide pour parier sur l’US Open



18+ Jeux Responsable ! Jeu responsable