Wimbledon 2022 : Le résumé de la journée du mardi 28 juin

Dernière mise à jour le

Quel début de quinzaine animé ! La journée d’hier a confirmé que ce Wimbledon 2022 était particulier. Que ce soit chez les hommes ou chez les femmes, nous ne devrions pas être au bout de nos surprises. Petit tour d’horizon de ce qu’il ne fallait surtout pas rater ce mardi. 

🎾 Tableau masculin

Rafael Nadal a tenu son rang. Longtemps incertain pour le troisième Grand Chelem de la saison, l’Espagnol a finalement pu tenir sa place. Opposé à Francisco Cerundolo au premier tour, il partait logiquement favori. Pour son premier match à Wimbledon depuis 2019, année où il avait été éliminé en demi-finales par Roger Federer, le double vainqueur du tournoi londonien voulait se rassurer et ce fut chose faite, même si la victoire a été acquise plus difficilement que prévu. Après une bonne entame qui le vit rapidement mener deux manches à zéro, Nadal a vu Cerundolo hausser son niveau de jeu. L’Argentin a remporté le troisième set avant de mener 4-2 dans le quatrième. C’est le moment choisi par l’ancien numéro 1 mondial pour se rebiffer et remporter les quatre jeux suivants (6/4, 6/3, 3/6, 6/4). Un deuxième match contre Ricardas Berankis l’attend désormais.

Nick Kyrgios a eu chaud, mais il sera bien au rendez-vous du deuxième tour. L’Australien, qui s’avance comme un outsider crédible aux quarts voire aux demies, devait affronter le local de l’épreuve Paul Jubb, Britannique de 22 ans. Face à un joueur agressif qui n’a pas eu peur de lâcher ses coups, Kyrgios a dans un premier temps eu du mal à se régler, puis a su faire preuve de patience pour prendre les devants et mener deux manches à une. Mais Jubb n’a pas abandonné pour autant et parfois, il suffit d’un rien pour que le joueur australien sorte de son match, et avec un public acquis à la cause du Britannique, Kyrgios a fini par céder dans le tie-break du quatrième. Et alors qu’il avait fait la différence dans la manche décisive, Kyrgios n’a pas pu conclure alors qu’il servait pour le match, mais il s’est ressaisi pour breaker dans le dernier jeu et se sortir du piège tendu par son adversaire (3/6, 6/1, 7/5, 6/7, 7/5). L’Australien affrontera le finaliste du Queen’s, Filip Krajinovic, au prochain tour.

La principale surprise du jour chez les messieurs est l’élimination de Félix Auger-Aliassime, tête de série numéro 6, qui s’est pris les pieds dans le tapis face au redoutable serveur-volleyeur Maxime Cressy. Le Franco-Américain, qui n’a pas paniqué après la perte du premier set, a finalement pris le meilleur sur son adversaire, qui a pourtant fait une bonne performance. Le Canadien a en effet réalisé plus de coups gagnants (64 contre 59), moins de fautes directes (27 contre 29 pour Cressy), plus d’aces (28 contre 18) mais au final, l’Américain a été plus malin et se qualifie en plus de quatre heures au terme d’un énorme combat (6/7, 6/4, 7/6, 7/6). Auger-Aliassime, quart de finaliste l’an passé à Wimbledon, va devoir vite oublier cette mésaventure lors de la tournée américaine sur dur. Cressy affrontera le revenant Jack Sock lors de son prochain match.

A noter également le double coup de tonnerre qui s’est abattu sur Londres hier. Le finaliste sortant Matteo Berrettini, testé positif à la COVID-19, a été contraint de déclarer forfait alors qu’il devait affronter Cristian Garin. Ce dernier a finalement triomphé face au lucky loser Elias Ymer en trois sets. Le Croate Marin Cilic a lui vécu le même sort. C’est finalement Borges qui a joué face à Mackenzie McDonald (victoire de ce dernier en trois manches). Grigor Dimitrov a lui abandonné, touché aux ischios face à Steve Johnson.

Côté français, on notera les qualifications de Richard Gasquet (face à Sousa en cinq sets), de Benjamin Bonzi (face à Kolar en trois sets), de Hugo Gaston (en cinq sets face à Popyrin) et de Hugo Grenier (en cinq sets face à Huesler). Arthur Rinderknech a lui cédé face à Shapovalov (5 manches).

📝 Tous nos conseils pour parier sur Wimbledon

🎾 Tableau féminin

36ème victoire consécutive pour Iga Swiatek. Toujours invaincue depuis la mi-février, la Polonaise n’a eu aucune difficulté pour se débarrasser de Jana Fett (6/0, 6/3). Si la numéro 1 mondiale n’a fait que 10 coups gagnants, elle s’est une nouvelle fois montrée solide dans l’échange pour ne commettre que 15 fautes directes. La Croate n’a pas démérité mais s’incline logiquement. Quant à Swiatek, elle sera opposée à Lesley Kerkhove lors de son deuxième tour.

La grosse performance du jour est à mettre à l’actif de la Française Harmony Tan, qui affrontait Serena Williams, 40 ans, de retour à la compétition en simple après un an d’absence presque jour pour jour et son abandon au premier tour de Wimbledon au bout de six jeux face à Sasnovich. Malmenée et breakée dans le premier set, Tan a su revenir pour s’imposer 7/5. Ensuite, elle a connu une baisse de régime et l’Américaine s’est engouffrée dans la brèche pour remporter la deuxième manche très facilement. Le troisième set fut nettement plus accroché, et dans le super tie-break décisif, Williams se détachait 4-0 avant que Harmony Tan ne remporte 10 des 13 derniers points de la partie. Trop irrégulière (61 coups gagnants pour 54 fautes directes), l’ancienne numéro 1 mondiale prend donc déjà la porte (7/5, 1/6, 7/6).

Simona Halep remporte le choc de ce premier tour. Face à la très dangereuse Karolina Muchova, très à l’aise sur gazon et quart de finaliste en 2019 et 2021 à Wimbledon (battue par Svitolina et Kerber), la Roumaine s’est imposée en deux petits sets (6/3, 6/2 en 1h05 de jeu). Celle qui n’avait pas pu défendre son titre l’année dernière en raison d’une déchirure au mollet gauche qui l’avait privée d’une bonne partie de la saison passée semble revancharde après un Roland-Garros gâché par une crise de panique lors de son deuxième tour. Ses prochaines adversaires sont prévenues, et plus particulièrement Kirsten Flipkens, 36 ans, qu’elle affrontera ce jeudi. Belinda Bencic (N°14) a elle été éliminée à la surprise générale par Qiang Wang (6/4, 5/7, 6/2).

Côté français et outre la belle victoire de Harmony Tan face à Serena Williams, on notera la qualification d’Alizé Cornet face à Yulia Putintseva, tête de série 27 (6/3, 7/6). En revanche, c’est terminé pour Océane Dodin (battue par Jelena Ostapenko), Clara Burel (dominée par Katie Boulter) et Chloé Paquet (éliminée par Irina Bara).

18+ | Jeu responsable! | Termes et conditions applicables | Contenu commercial