La Méthode du Bookmaker

Contenu commercial | 18+

Principe de la Méthode du Bookmaker

Cette méthode s’applique sur les paris de type1X2 portant sur le résultats de matchs de football. Elle repose sur une idée originale qui est la suivante : Les paris sportifs profitent toujours aux bookmakers, c’est bien connu sinon ils auraient déjà fait faillite. Et bien alors, il s’agit de parier comme le bookmaker.

Comment miser ?

L’application de cette méthode est assez facile, il faut miser sur tous les résultats possibles sauf celui que le bookmaker à estimé comme le moins probable.

Exemple : Voici les cotes pour le match Bologne – Sampdoria chez deux bookmakers différents.

BologneNulSampdoria
2.503.102.85
2.303.302.95

Je décide de parier sur 1 euro sur « Bologne gagne » et un autre euro sur « Sampdoria gagne », soit 2 euros en tout.

Premier possibilité : je gagne 0.50 euro.

Deuxième possibilité : je gagne 0.95 euro.

L’utilisation de deux bookmakers différents n’est pas obligatoire mais elle permet de miser sur la meilleure cote possible possible. Cette méthode est très proche d’un pari simple « Double chance » sauf que les cotes sont meilleures. Cette méthode est d’ailleurs souvent appelée « Méthode des favoris » ou bien « Méthode des 2/3 »

Avantages/Inconvénients de la méthode du bookmaker

A long terme, cette méthode permet de dégager des bénéfices. Elle peut être appliquée rapidement car on n’a pas à pronostiquer soi-même : le bookmaker s’en charge. Il existe bien sûr des variantes de cette méthode car elle peut être appliquée sur d’autres sports ou bien d’autres type de paris. On peut l’utiliser avec un seul bookmaker, mais plus on en consulte, meilleure sera l’estimation.

Malheureusement, le point faible de cette méthode, c’est que nous ne sommes pas le bookmaker est que nous ne pouvons pas prendre comme lui des milliers de paris par jour qui nous assureraient une bonne rentabilité. De plus, nous ne connaissons pas les mises réelles engagées sur les différents paris contrairement au bookmaker.

Il existe aussi l’anti-thèse de cette méthode qui consiste à parier toujours l’évènement le moins probable, c’est la « méthode de l’outsider ».En savoir plus sur le sujet :



En savoir plus sur le sujet :



Il y à 1 commentaire

Commenter
  1. Guillaume

    Je ne suis pas d’accord sur le fait que cette méthode permet forcément de dégager des bénéfices. Un rapide calcul de probabilité nous permet de calculer que le bookmaker fait 7% de bénéfices sur l’exemple que vous avez donné (ce qui est peu par rapport aux cotes « classiques »). Si le bookmaker ne faisait pas de bénéfice, il y aurait par exemple lors d’un match de tennis entre joueurs de niveau égal une cote 2-2, ce qui n’est jamais le cas en pratique.


Poster un nouveau commentaire

18+ Jeux Responsable ! Jeu responsable