Les plus grands scandales de paris truqués

Dernière mise à jour le

paris truqués

L’affaire du Totonero, le scandale du Calcioscommesse, sans oublier l’affaire Karabatic : autant de tumultes dans la longue histoire entre sport et paris. De surcroît et malgré la surveillance étroite de l’ARJEL, les risques de tricherie se sont multipliés avec l’envol des paris en ligne.

Résultat : si les affaires de paris truqués restent relativement peu nombreuses, elles concernent des sommes toujours plus élevées et touchent à peu près tous les sports populaires. Nous vous proposons un tour d’horizon des plus grands scandales ayant secoué chaque discipline.

Les plus grands scandales par discipline

Football

Le football professionnel regorge d’affaires de paris truquées. Il convient de distinguer entre diverses formes de fraude sportive:

  • tout d’abord les paris illicites – c’est à dire le cas des sportifs allant à l’encontre des régulations en pariant sur des événements sportifs, qu’ils y participent eux-mêmes ou non
  • les matchs truqués – c’est à dire des résultats sportifs faussés par la corruption de joueurs, d’arbitres, ou d’entraîneurs payés pour influer sur le résultat
  • et, dernièrement, les paris truqués à proprement parler qui incluent les cas de paris de la part d’une tierce personne ayant également truqué le résultat par corruption des acteurs de la rencontre

L’essentiel des affaires se situent dans cette dernière catégorie et se retrouvent plus fréquemment hors des principaux championnats et compétitions européennes.

Ainsi, en Asie, l’ex dirigeant de la Fédération chinoise de football à écopé de dix ans de prison ferme dans une affaire mêlant arbitres, dirigeants de clubs, et entraîneurs à des paris truqués. En Europe de l’Est également, de nombreuses affaires de paris illégaux ont éclatées – notamment en République Tchèque et en Bulgarie.

De même en Turquie où la participation du président du club stambouliote de Fenerbaçhe à été condamné à 6 ans de prison et le club exclu de l’édition 2011-2012 de l’UEFA Champions’ League. Même en Scandinavie, un preneur de pari officiel s’est vu inculpé par la justice Norvégienne pour sa participation à des paris truqués en troisième division.

Mais la palme d’or revient sans aucun doute à l’Italie, dont le prestigieux Calcio à été entaché par des scandales à répétition.

L’Italie, le point noir

Le premier scandale majeur a avoir heurté le Calcio fût l’affaire du “loto sportif noir”, le “Totonero” en italien, au début des années 1980. A la suite de paris placés par des joueurs sur les résultats de leurs propres équipes, les clubs phares du Milan AC et de la Lazio de Rome sont rétrogradés en seconde division et la star du football transalpin Paolo Rossi, qui deviendra ultérieurement le meilleur buteur de la Coupe du Monde 1982,  est suspendu 2 ans par la fédération italienne.

italie calcio affaire

Plus récemment, en 2012, une nouvelle affaire de paris truqués est venue perturber le championnat italien: le “Calcioscommesse”, ou l’affaire des “paris du football” en français. Épinglés par les instances du football italien, de nombreux joueurs et entraîneurs sont accusés “d’association de malfaiteurs dans des fins de tricheries et de fraude sportive” pour leurs liens à la mafia locale et internationale dans plusieurs affaires de match truqués.

Ces liens sont notamment entretenus par la mafia à des fins de blanchiment d’argent. En misant leur argent sale sur des matchs truqués, ils récupèrent des gains en argent légal et non traçable à leurs activités criminelles, un système bien plus efficace que celui consistant à miser sur les trois résultats (1, N, et 2) pour récupérer une somme systématiquement inférieure à la mise mais en argent propre.

Ainsi, Antonio Conte, l’actuel manager de la Juventus de Turin, fût sanctionné d’une suspension de 10 mois et le défenseur international italien Domenico Criscito dût quitter sa sélection alors que celle-ci préparait le Championnat d’Europe des Nations de 2012.

Pour des informations plus détaillées, nous vous recommandons cet article sur les paris truqués dans football en général, ainsi que celui-ci pour le scandale du calcioscommesse en particulier. Enfin, si vous souhaitez savoir quelles sont les équipes de foot sur lesquelles il faut à tout prix éviter de parier, consultez notre guide.

La politique de l’UEFA

L’UEFA maintient une vigilance accrue sur “tous les matchs de première et deuxième divisions dans tous les pays” membres et assure que, sur les 32 000 matchs par an ainsi surveillés, “seulement environ 0,7 pour cent présente un certain doute”. Ceci représenterait tout de même 2 240 matchs par an susceptibles de présenter des cas de fraudes. Pour ces atteintes à l’intégrité sportive, l’UEFA souhaite se montrer intransigeante et en plus de suspendre les clubs concernés, elle promet de suspendre à vie des arbitres non seulement pour tentative de trucage de match mais également pour ne pas avoir informer l’UEFA qu’ils avaient été contacté pour fausser un résultat.

Handball

handballeurs garde à vue

Bien que financièrement moins développé que son cousin au pied, le hand à également souffert de soupçons de paris truqués. Dans une affaire qui a éclaté en mai 2012, la Française des Jeux à révélé des montants anormalement élevés placés sur le match de championnat opposant le Montpellier Agglomération Handball, le tout récent champion de France, et le modeste club de Cesson-Rennes, se battant contre la relégation. En effet, il s’avère que  des joueurs, certains de leurs proches, ainsi que le staff du MAHB auraient pariés sur un score à la faveur de Cesson-Rennes à la mi-temps, un pari représentant des gains de €200,000 pour les personnes concernées.

Cette affaire inclus donc des cas avérés de paris illicites – de joueurs misant sur des événements sportifs – ainsi que des soupçons de paris truqués – c’est à dire de renseignements donnés au préalable sur un résultat faussé.

Bien que l’affaire judiciaire soit encore en cours, d’ores et déjà le véritable perdant est le handball français qui, tout juste récompensé de ses victoires au Championnat du Monde et au Championnat d’Europe par un réel engouement populaire, voit l’image de ceux que l’on surnommait avec affection “les experts” – en tête de file Nikola Karabatic – ternie dans une affaire de match faussé.

Pour rester informer sur la progression de l’enquête, le site de l’équipe propose un fil d’actualités sur l’affaire du MAHB.

Tennis

Les sports individuels, pas plus que les sports collectifs, ne sont à l’abri des scandales de matchs truqués pour des paris. Ce fût notamment le cas en 2007, lors du tournoi de Sopot en Pologne. Le russe Nikolay Davydenko, alors 4ème au classement ATP, affronte l’argentin Martin Vassallo Arguello, modeste 107ème mondial. A l’issue du premier set, la victoire 6-2 de Davidenko conforte son statut de favori et fait grimper la cote de son adversaire du jour. L’activité de parieurs russes, misant sur Arguello éveille finalement les soupçons lorsque Davidenko perd le second set puis abandonne sur blessure.

Cependant, à l’issue d’une enquête menée par l’ATP, aucune preuve ne pût être retenue à l’encontre de Davydenko. Contrairement aux suspensions à vie infligées Koellerer et Savic lors de précédentes affaires de paris truqués, l’instance du tennis mondial ne pût donc délivrer de sanction à l’encontre du russe.

L’affaire a cependant éveillé la méfiance du monde du tennis, comme l’explique la vidéo ci-dessous, qui évoque également les remous dans le football :

Sport hippique

L’un des plus notables scandales à avoir heurté le monde du sport et du pari en Angleterre est apparu en 2011 et concernait des courses remontant à 2009. En effet, suite à l’enquête menée par la «British Horseracing Authority» – l’organisme responsable de la régulation des courses hippiques outre-manche – il s’est avéré que pas moins de 13 propriétaires de chevaux de course ainsi que certains cavaliers auraient délibérément fait perdre leurs chevaux alors que ceux-ci étaient favoris. Pour avoir au préalable communiqué ces informations à des bookmakers, ils auraient reçu des sommes d’au moins 6 000€. Heureusement en France PMU fait de son mieux pour éviter tout acte de tricherie.

La régulation française

En France, ces pratiques sont très surveillées, notamment par l‘ARJEL qui dispose d’un système unique en Europe.  Cet organisme, crée en 2010 suite à l’ouverture de la concurrence sur les paris en ligne, surveille les montants placés et les individus concernés pour s’assurer que les parieurs ne sont pas sujet à une interdiction de jeu et pour lutter contre le blanchiment d’argent. Leur système traite un nombre important de facteurs – nombre de parieurs, sommes misées, comptes d’utilisateurs, localisation géographique, paris effectués et leur cote – et répartit les rencontres concernées en quatre niveaux d’alerte: vert, jaune, orange, ou rouge selon les anomalies constatées. Surtout, ce système est réactif puisqu’il traite en direct l’évolution des paris lors du déroulement de la rencontre et modifie si nécessaire le niveau d’alerte en temps réel.

En cas de doute, l’ARJEL peut saisir le parquet pour demander l’ouverture d’une enquête préliminaire. De plus, l’ARJEL peut agir de la même manière que l’autorité des marchés financiers le fait sur les cotations lorsque se présentent des doutes de délit d’initié : en suspendant tous les paris sur une rencontre. Les parieurs sont ainsi remboursés à la hauteur de leur mise, mais n’ont ni gains ni pertes sur le résultat de la rencontre.

L’autre versant de leur activité consiste à limiter la tricherie en amont. Ainsi, c’est notamment l’ARJEL qui intervient pour limiter le nombre de paris disponibles en France. En excluant les paris sur la minute du prochain but, par exemple, ils souhaitent réduire la fraude des sportifs eux-mêmes et en excluant les paris sur la minute du prochain carton jaunes, l’ARJEL vise à éliminer les tentatives de triches de la part des arbitres. De plus, pour ne pas trop influer sur l’intégrité sportive, les matchs sans enjeu  (notamment en fin de championnat) sont exclus de tout pari sportif.

Des dispositifs sont également mis en place par l’ARJEL de manière permanente:

  • d’une part, les joueurs professionnels sont interdits de tout pari sportif. Néanmoins, ils peuvent tout de même distiller des conseils en paris sportifs
  • d’autre part, les clubs professionnels ont reçu l’interdiction d’être sponsorisés par des opérateurs de paris sportifs en ligne

Ainsi, les soupçons sont rares, et, surtout, un dispositif judiciaire précis et strict expose les contrevenants à des sanctions.

  • pour un sportif professionnel, le pari est un délit sportif passible d’une amende de 15 000 € et d’une suspension de sa licence de 6 mois
  • la manipulation d’un résultat sportif pour un pari constitue, elle, un délit pénal sanctionné de 75 000 € d’amende et jusqu’à 5 ans de prison.

Pour en savoir plus sur l’ARJEL, consultez cet article ou leur site web. Enfin, avant de vous lancer dans les paris sportifs en ligne, retrouvez nos conseils pour les débutants ici.

18+ | Jeu responsable! | Termes et conditions applicables | Contenu commercial