Les clubs et équipes sur lesquels il ne faut pas parier

ne pas parier dessus

Si le weekend dernier vous aviez parié que votre club, que vous supportez depuis des générations dans la famille et qui se trouve être lanterne rouge de L1, gagnerait au Parc, cette article s’adresse à vous. Car la vie c’est comme les paris sportifs, il y a des bonnes et des mauvaises rencontres. Voici quelques conseils pour éviter celles qui ne sont pas faites pour vous.

Eviter de parier sur ces équipes

Paris Saint Germain (PSG)

  • Parce que vous êtes marseillais
  • Parce que leur cote est bien (trop) souvent très faible. Par conséquent, miser sur eux ne rapporte rien ou presque rien. Miser 10€ sur une victoire au Parc pour une cote de 1.1 revient à gagner 1€. Préférez donc miser moins mais plus régulièrement sur un nul ou une défaite au parc. Les cotes sont en moyenne de 5 contre 1. Vous pourrez aussi jouer les scores possibles à la fin du temps règlementaire. Un score fleuve arrivera plus souvent si Ibra et Cavani continuent de transpercer les défenses adverses.

L’équipe de France

Vous êtes un supporter des bleus ? Vous savez donc qu’il ne faut jamais leur faire confiance depuis plusieurs années. La raison est simple, ils sont inconstants et souvent font les résultats que personne n’attend. Ils sont source de perte d’argent surtout si vous misez systématiquement sur les A. Autant parier sur les espoirs. Les cotes sont régulièrement intéressantes pour une victoire (entre 1.2 et 2) et les bleuets sont, heureusement, souvent au rendez-vous.

Ceux que vous supportez

hors jeuEn effet, il ne faut jamais, au grand jamais, parier sur son équipe préférée. Systématiquement, il y a un fort aveuglement dû au chauvinisme et à l’affection que l’on porte à son club et ses couleurs. Il sera difficile de cocher la case défaite à domicile même si on sent que son club ne va pas bien en ce moment et que le nombre de blessés risque d’être un gros inconvénient pour le match à venir. C’est encore plus vrai si on doit aller au stade.

Niort et Laval

On pourrait aussi rajouter Nancy. Pourquoi parier sur eux d’abord ? Ils ont un club ? Ah oui, mais qui parie sur eux déjà ? Ceux qui habitent en Lorraine, Mayenne et Deux-sèvres ? Oui, et encore, aucun intérêt donc. Si on vous demande de citer au moins trois joueurs de chaque effectif, vous seriez bien embêtés, non ? Ces clubs pourraient d’ailleurs faire partie de la prochaine catégorie d’équipes sur lesquelles il ne faut pas jouer. Non vraiment, prenez un demi à la place, vous passerez trop de temps à étudier les données de ces clubs quand bien même vous arriverez à en trouver..

Les inconnus

De la même manière que le club que l’on chérit, il va de soi que de miser sur un club que l’on ne connait pas du tout est risqué. De plus en plus des matchs proposent des rencontres exotiques. Depuis l’augmentation du nombre de participants en coupe Europa par exemple, il arrive parfois que des matchs de poule ressemblent à de vraies équations mathématiques sorties de la tête d’un Einstein mal réveillé. Même si certaines cotes semblent signaler que le match est gagné d’avance pour l’équipe qui reçoit, méfiez-vous. Bien souvent, l’adversaire jouera son va-tout et qui sait, son match de l’année car pour lui, le mot coupe est vraiment synonyme de reconnaissance et de prestige, ce qui n’est plus le cas malheureusement de la plupart des membres de l’élite qui délaissent cette Ligue Europa.

Barcelone et Madrid

A part parier contre elles, il n’y a pas de raison de miser sur ces équipes. Elles vont gagner la plupart du temps et les cotes ne seront pas assez intéressantes pour miser sur une victoire sauf si miser beaucoup pour gagner peu vous intéresse.

Ceux qui n’ont plus rien à jouer

Vers la fin des championnats, une équipe qui est maintenue et qui ne peux plus viser la coupe d’Europe n’aura aucun intérêt à part celui de préparer la saison suivante. Souvent, il arrive qu’elle fasse tourner son effectif pour lancer dans le bain les jeunes joueurs. Ces équipes seront capables du pire et du meilleur, d’aller gagner chez les gros car elles n’ont rien à perdre et jouent sans pression mais aussi de perdre contre des équipes très faibles pour les mêmes raisons de relâchement. Même sur les meilleurs sites de pari en ligne, les bonnes cotes ne vous seront d’aucun secours.

Les favoris en Coupe de France

Dès que l’ego prend une part importante en foot et que les melons deviennent trop gros, les petits poucets sont là pour le leur rappeler avec leurs crampons finement aiguisés.

Ce que vous devez faire

Maintenant que vous savez ce qu’il ne faut pas faire pour éviter de perdre de l’argent ou d’en gagner très peu, voici un résumé de ce qui pourrait bien faire grimper votre compte de jeu chez votre opérateur favori.

Pariez donc sur :

  • Les clubs qui ont un intérêt dans une rencontre
  • Ceux qui réussissent mieux à l’extérieur:  elles sont là les grosses cotes
  • Les matchs de coupe
  • Marseille car vous êtes parisiens
  • Les matchs nuls car il y en a souvent, en Ligue 1 surtout et que les cotes tournent toujours autour de 3.5
  • Les bêtes noires des clubs (ex Lille ou Lorient avec Paris)
  • Les bookmakers présentés sur notre site. C’est certainement le meilleur tuyau. Votre premier pari est remboursé (même pour les fans du Herta Berlin).

Tout propos à l’encontre des marseillais, parisiens et encore plus des niortais, lavallois et nancéens (voire des fans de la bundesliga) n’est que pure fiction pour étayer les arguments développés dans cet article. Il y a bien pire : prenez par exemple le FC Istre, le FC Metz et la Barrichone de Châteauroux…

Cet article vous a-t-il été utile ?Oui   Non

Note : 5/1




Pas de commentaires

Commenter