Tu sais que tu joues au poker contre un ringard quand…

old-lady-poker

Le poker commence à avoir de la bouteille : bon nombre de joueurs ont appris les bases il y a des années et sont désormais complètement largués.

Nous vous dévoilons les 7 signes distinctifs du ringard au poker, classés du plus pardonnable au plus extrême.

1 – Il ne sait jouer qu’au Texas Hold'em

Souvent un pote qui a appris à jouer au milieu des années 2000, quand le poker a explosé médiatiquement. Il maîtrise à peu près les règles du Hold'em, mais inutile de lui parler d’autre chose.

Phrase fétiche : C’est quoi ta variante chelou à 4 cartes là ? Omama ? Ouais, non merci.

Soyez indulgent et ne lui proposez pas une petite partie de H.O.R.S.E : il risque la rupture d’anévrisme.

2 – Il pense que « c’était mieux avant »

Vous l’imaginez sans peine : le quadra condescendant qui regarde d’un oeil méprisant « les petits jeunes » qui viennent jouer à sa table.

Phrase fétiche : De mon temps, on était moins agressifs, on savait analyser le jeu…

En général, le temps de faire son discours, il est déjà short-stack : eh oui, faut jouer avec son temps.

3 – Il pense que Patrick Bruel est le meilleur joueur du monde

Typiquement le mec qui a découvert le poker sur Canal à l’époque où le chanteur faisait étalage de sa science…

Phrase fétiche : Attends, Patrick Bruel, il est champion du monde de poker, tu te rends compte ? Aussi fort que Zidane en foot !

Euh, en fait, il a juste gagné un tournoi hein. Comme des milliers d’autres joueurs chaque année.

4 – Il parle français à la table

Désolé Bernard Pivot, mais la langue officielle du poker est l’anglais. Ceux qui essaient désespérément de s’accrocher à la langue de Molière font un peu pitié.

Phrase fétiche : Hop, je mets tout mon tapis… J’ai une suite couleur !

Presque aussi pathétique que les traductions de titres de films américains en québécois (essayez de regarder Fiction Pulpeuse ou Tuer Bill… De quoi vous dégoûter de Tarantino).

5 – Il ne veut pas jouer pour de l’argent

Il peut s’agir d’un gros radin ou d’un mec qui a appris à jouer à 5 ans avec des Haribo : dans tous les cas, il refuse catégoriquement de jouer pour de l’argent, même quelques euros.

Phrase fétiche : Allez, on se fait une petite partie ? On peut miser des allumettes !

C’est le genre de type capable de jouer à Money Drop en ligne et qui sera content s’il gagne 20.000€ virtuels. Bravo mec, tu peux t’acheter… Bah rien en fait.

6 – Il veut avoir 5 cartes en main

Quand on est enfant, on apprend à jouer au Five Card Draw, le poker à 5 cartes. Et normalement, après, on évolue… Certains refusent.

Phrase fétiche : J’échange mes 2 cartes ! Comment ça, j’ai pas le droit ?

Une partie de Hold'em ou de Omaha peut être très pénible avec ce genre d’individus. Un conseil : Fuyez.

7- Il joue avec les jokers

Le pire. Et de loin. Oui, pour lui, un jeu de cartes n’en contient pas 52… mais 54. Il est resté bloqué en CM2.

Phrase fétiche : J’ai un poker, 5 cartes identiques ! Pourquoi tu prends ce fusil ?

Ne vous inquiétez pas, en cas de meurtre, vous bénéficierez des circonstances atténuantes.

Cet article vous a-t-il été utile ?Oui   Non

Notez cet article




Pas de commentaires

Commenter

+18Pariez de manière responsable